Suivre une formation en alternance pour les professionnels

formation-marseille

Publié le : 08 juin 20154 mins de lecture

L’alternance était bel et bien boudée par les étudiants et les entreprises il y a quelques années, de nos jours elle devient un dispositif, qui permet aux jeunes d’enrichir leurs connaissances théoriques par une mise en pratique en entreprise. A tel point qu’il semble désormais entré dans les mœurs des entreprises. Les formations suivies dans le cadre de l’alternance constituent un point fort pour les recruteurs autant que les formations traditionnelles.

Qu’est ce que l’alternance ?

L’alternance repose sur deux types de contrats : le contrat de professionnalisation et le contrat d’apprentissage.

Le contrat d’apprentissage s’étend sur une période allant de 6 mois jusqu’à 4 ans, alors que le contrat de professionnalisation peut durer de 6 à 12 mois (voire 24 mois dans certaines branches). Le contrat de professionnalisation peut être signé en CDD ou en CDI.

Les deux dispositifs ont le même objectif : aider les jeunes à monter en compétences en combinant formation théorique et pratique.

Dans le même thème : Formation à Marseille : une formation professionnelle significative

L’alternance est un vecteur d’accès à l’emploi

Grâce à ses mérites tant vantés par les spécialistes, l’alternance se veut un bon compromis pour les jeunes Français, d’une part pour les enseignants, qui y trouvent une opportunité facilitant l’intégration des étudiants sur le marché du travail, d’autre part pour les jeunes qui tendent à une véritable transition entre le monde académique et professionnel. Elle leur permet en sus de financer leurs études et valoriser leur profil professionnel. L’apprentissage et la professionnalisation sont par ailleurs une solution efficace pour contenir les chiffres du chômage chez les jeunes parce que ceux qui sont issus de l’alternance sont plus opérationnels que les autres.

À explorer aussi : Les avantages d'une formation en alternance

Une solution s’adressant à tous les niveaux de qualification

Au début, cette formation était essentiellement lancée pour favoriser l’accès à l’emploi des jeunes de faibles qualifications. Mais petit à petit, elle s’est étendue pour s’intégrer à l’enseignement supérieur. En 1993, l’ESSEC était l’une des premières écoles de management qui offre à ses étudiants des perspectives d’apprentissage. Ainsi, d’autres établissements, y compris les universités ont opté pour le même cursus. Plusieurs études récentes ont démontré que 28 % des alternants ont été recrutés, en 2012, à niveau Bac, 42 % à niveau Bac+2, 16 % en Licence et 14 % en première année de Master. Actuellement la demande d’alternants de niveau Bac+2 à Bac+5 en Ile-de-France, en particulier dans le secteur des services ne cesse de s’accroitre face à une demande au rabais des alternants de niveau inférieur au Bac. D’ailleurs, le taux de chômage chez les jeunes a incité de plus en plus d’étudiants à choisir les formations en alternance, afin d’accéder directement au monde du travail. Outre la formation, les étudiants perçoivent un salaire calculé selon un pourcentage du SMIC et à la fin ils obtiennent un diplôme d’un titre répertorié.

Plan du site